Samedi 11 février 2017 – Présentation de la Maison d’Édition “Trente-Trois Morceaux”

PRIMA VERA vous convie à la présentation de la toute jeune maison d’édition “Trente-trois morceaux” – Samedi 11 FÉVRIER – 17 h – Médiathèque d’Uzès.

 

La maison d’édition Trente-trois morceaux a été créée en 2013 à Lyon.  Dans le préambule de son recueil En trente-trois morceaux, René Char évoque une nuit où il marchait dans les rues de Paris, ses premiers ouvrages posés en équilibre sur sa tête comme une tour de verre. Soudain la tour s’écroula et se brisa. Il se baissa et ramassa dès lors les trente-trois morceaux qui composent le recueil.

 

C’est ce geste poétique d’assemblage et de montage qui préside à la politique éditoriale de Trente-trois morceaux : à la fois édition de création contemporaine, traduction et réédition, en vue de constituer pas à pas une constellation d’œuvres a priori distantes. La maison se propose d’éditer trente-trois livres. Elle est résolument engagée dans le temps présent – mais ce présent est une nappe complexe, traversée de résurgences dont les livres témoignent.

 

james-joyce-trente-trois-morceauxStreet Life de Joseph Mitchell constitue le cinquième ouvrage des éditions Trente-trois morceaux, après la publication de Faire la carte de Vincent Weber, de L’Énéide de Virgile dans la traduction de Pierre Klossowski, du Voyage en Grèce de Gastone Novelli et des Épiphanies de James Joyce.

En présence de Vincent Weber, directeur de la maison d’édition et de François Tizon, traducteur de « Street Life » de Joseph Mitchel, leur dernière publication.

 

Joseph Mitchell est décédé en 1996 à l’âge de 88 ans. Écrivain au New Yorker durant presque cinquante ans, il composa pour ce dernier la presque totalité de ses chroniques. Auteur et chroniqueur New Yorkais majeur du 20e siècle, encore méconnu en France, quoique largement loué par ses pairs (Rushdie, Amis, Auster …), les trente dernières années de sa vie sont dominées par une longue et désormais légendaire aphasie littéraire.

 

Samedi 11 FÉVRIER à 17 h à la Médiathèque d’Uzès