Atelier Littérature au Collège J.L. Trintignant

Toujours, et encore plus en temps de pandémie, rien de mieux que plonger dans un bon livre, ou en écrire.

L’association Prima Vera a organisé, en partenariat avec la MJC et avec le bienveillant accueil des enseignants et documentalistes du Collège, un atelier d’écriture dans une classe de 3è. Animé par Mr Mohamed Berrada, écrivain marocain résidant dans l’Uzège et dont les romans sont publiés chez Actes Sud, l’atelier s’est déroulé pendant le mois de janvier 2021. Il a donné lieu à des échanges riches autour de l’expression écrite et a permis aussi de découvrir certains talents parmi les élèves qui se sont tous impliqués dans les travaux.

En clôture, Prima Vera a offert des romans d’auteur.e.s contemporain.e.s à chaque élève en leur donnant R.V. à la prochaine rentrée.

Le message de Mr. Berrada à l’intention des jeunes :

Mahomed Berrada lisant un texte à une classe de 3ème du collège J-L Trintignant d'Uzès en présence de la professeure de françaisLire et écrire pour connaître soi-même et les autres

L’expérience de l’atelier d’écriture que nous avons mené ensemble pendant un mois, avait un double objectif : apprendre à parler de soi-même et de l’espace où nous vivons ; et donner libre cours aux désirs ludiques qui nous habitent. A ce stade de votre âge, vous avez besoin de cette expérience pour oser faire entendre vos voix et apprendre à forger votre langue personnelle.

Dans le monde actuel qui tourne à une vitesse foudroyante, et où les mutations s’accélèrent d’un jour à l’autre, chacun de nous a besoin des moments qui lui permettent de rencontrer son tréfonds loin du vacarme et de la course permanente imposée…

Quand nous analysons l’acte de lire et d’écrire, nous remarquons un aspect commun entre lecture et écriture : c’est qu’elles sont essentiellement une expression qui incarne la liberté de l’individu, puisque c’est lui qui choisit de lire pour connaitre la vie et la pensée des autres ; et s’il écrit c’est pour communiquer et découvrir des rapports communs avec le monde où il vit. L’élément de liberté est nécessaire pour que notre rapport avec la lecture et l’écriture soit fructueux. Car dans le monde d’aujourd’hui notre liberté est menacée par la domination des médias électroniques qui finissent par confisquer notre liberté.

Avec le choix de la lecture et de l’écriture, l’individu crée une sorte de recueillement pour penser, sentir et méditer librement. C’est aussi le chemin vers la fiction grâce à l’imagination qui aide à recréer les personnages, les espaces et le déroulement des événements. Raconter notre mémoire permet à la fiction d’intervenir pour élargir l’étroitesse du réel, et casser la monotonie des scènes vécues.

Nous souhaitons que vous continuiez pendant les loisirs et les vacances à faire appel à l’écriture et à la lecture pour que votre dialogue continue avec vous-même et avec le monde qui ne cesse de vous questionner.

Mohamed Berrada

Laisser un commentaire